Gagner sa vie en passant des disques Voici l’examen d’entrée :

 

 

Vous aussi, vous rêvez de  gagner votre vie en passant des disques ?

Voici l’examen d’entrée :

Aimez-vous vraiment la musique, ou est-ce simplement parce que vous rêvez d’être David Guetta ?

Si vous voulez exercer le métier de DJ correctement, si vous voulez être bon, il faut l’exercer pour de bonnes raisons. Pas pour les jets privés, ni les filles ou autres clichés, mais par nécessité de partager la musique avec un public. Sans ce gène d’évangéliste musical, vous ne serez qu'un juke-box.

 

Depuis que la carrière de DJ est devenue respectable et très médiatisée, un nombre incroyable de jeunes pensent qu’il ne s’agit que de dextérité technique, et la connaissance des dernières chansons sorties. On entend souvent de jeunes aspirants DJ dire : « je veux être DJ. Quelle musique dois-je passer ?

Si vous vous reconnaissez, si vous ne savez vraiment pas quel disque placer sur vos platines, alors laissé tomber cette idée dans faire votre métier. Laissez le à quelqu’un qui aime vraiment la musique, qui vit au rythme de sa collection de disques, et qui sait, sans même se poser la question, quel musique il passera : celle qu’il aime.

 

Les styles actuels de DJing accordent une importance malsaine au côté mécanique des choses, et la plupart des meilleurs DJ ont acquis une dextérité technique phénoménale. Mais cette adresse ne doit pas dissimuler des talents plus fondamentaux : ceux qui consistent à découvrir la musique et à savoir passer exactement le bon disque au bon moment.

Évidemment, il est nécessaire de posséder une certaine habileté manuelle pour être DJ, mais ce n’est pas là un aspect primordiale, comparé au choix des disques eux-mêmes et alors dans lesquels il faut les passer.

 

Certains des plus grands DJ au monde n’étaient pas de très bon mixeur. Ils se débrouillaient comme ils pouvaient pour enchaîner le disque suivant, mais ce disque était si étonnant, si parfaitement adapté à l’instant que personne ne remarquait la médiocre qualité technique de l’enchaînement.

Si vos disques sont ennuyeux ou mal choisi, le meilleur mixage tempo du monde ne vous sera d’aucune aide !

Aujourd’hui, on ne compte plus les jeunes DJ développant des acquis techniques impressionnants, sans jamais se demander à quoi ils leur serviront ensuite.

 

En conclusion. Apprendre à mixer n’est qu’une phase d’apprentissage et représente peut-être tout en plus 5 % du métier. Le reste est consacré à l’aspect créatif, musical, individuel.

On est pas un vrai DJ tant qu’on ne ce produit pas devant à vrai Dance-Floor et qu’on ne se sert pas de la musique pour interagir avec un public. Ce n’est qu’à ce stade qu’on peut commencer a accumulé expériences et sens artistique.

N'hésitez pas à partager cet article avec vos amis qui seraient intéressés par le sujet.

Musicalement, Olivier K-MAZ

Add a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *